Le Blog

L’ASMR : une forme de musicothérapie ?

    Vous avez certainement vu passer cette mode : les chaînes d’ASMR se multiplient sur les plateformes de vidéos et de podcasts. Quel est cet étrange phénomène qui déchaîne les passions ? Peut-on utiliser l’ASMR en musicothérapie ? Voyons cela ensemble.

    Qu’est-ce que l’ASMR ?

    L’ASMR est l’acronyme de « Autonomous Sensory Meridian Response », qui signifie « réponse autonome sensorielle culminante ». Il s’agit d’une sensation agréable que l’on ressent en réponse à un stimulus visuel, auditif ou olfactif. Cette sensation peut prendre la forme de frissons, de picotements ou d’une détente agréable.

    Un exemple ? Lorsque vous écoutez le bruit de la pluie sur le vélux le soir dans votre lit et que cela vous aide à vous endormir. L’ASMR est utilisé principalement pour se relaxer ou lâcher prise. Toutefois, tout le monde ne répond pas de la même façon aux différents stimuli.

    L’ASMR est-il indiqué en musicothérapie ?

    Si l’on se focalise sur les sons, on constate que le choix des déclencheurs est très vaste : murmures, bruits blancs, tapotements, bruits de brossage… L’un aimera se détendre avec le son d’un train de marchandises, tandis qu’un autre préférera se relaxer en écoutant une personne chuchoter la recette des spaghettis aux palourdes !

    Les déclencheurs sonores induisent les réactions des réponses sensorielles. Selon deux études récentes (menées en 2015 et en 2018), les réactions physiologiques constatées avec l’ASMR peuvent être bénéfiques auprès des sujets sensibles à cette méthode :

    ·         Grâce à la sécrétion de dopamine et de sérotonine liée à la sensation de plaisir : amélioration de l’humeur chez les personnes dépressives et diminution de la sensation de douleur.

    ·         Sensation de calme grâce à la baisse du rythme cardiaque, aide à l’endormissement.

    ·         Baisse du niveau de stress.

    ·         Meilleure capacité de concentration.

    La musicothérapie trouve ses racines dans le monde sonore qui constitue notre environnement

    Les bruits, les voix, les sons, le silence, le souffle, le mouvement…

    Tout comme Mr Jourdain personnage de Molière qui fait de la prose sans le savoir, je fais pendant mes séances avec certaines personnes que j’accompagne, de l’ASMR.

    J’utilise des sons de notre environnement pour susciter la connexion , la présence et l’envie de communiquer, d’exister.

    Mais entre nous, suis-je vraiment comme Mr Jourdain ?

    Je ne le crois pas !

    Les sons font partie de notre environnement sonore et sont à la base de la musicothérapie.

    Conclusion : l’ASMR est effectivement un outil indiqué en musicothérapie. Que vous préfériez une sonate de Bach ou le bruit d’un paquet de chips qu’on ouvre, le principal est de trouver un déclencheur de sensation de plaisir qui vous est propre !

    Tags: , , , ,

    This is a unique website which will require a more modern browser to work! Please upgrade today!